vendredi 22 janvier 2010

Pink Floyd - High Hopes (1994)


(c) lescharts.com


Cette chanson est magnifique, elle aurait tendance à filer le bourdon, à rendre nostalgique ou mélancolique, et après tout il n'y a rien de mal à ça. C'est le 1er morceau de l'album "The Division Bell", sorti en 1994, et sans doute la meilleure chanson sorti par le groupe depuis 15 ans et la sortie du cultissime "The Wall".

Pink Floyd (qu'on appelle en France le Flamant Rose, alors que ça veut en fait rien dire du tout, encore une coquetterie bien de chez nous), j'avoue, à l'exception de Money et Another Brick In The Wall, quand j'étais gosse, ça me parlait pas trop. Et puis y a 4-5 ans, au détour d'un classement des 100 plus grands solos de guitares, j'ai (re)découvert des titres magnifiques comme "Comfortably Numb", "Time", "Shine On You Crazy Diamond", "Us And Them", des merveilles quoi : parfois, ça a du bon de vieillir un peu, on y gagne...

En 1994, ça fait presque dix ans que David Gilmour a repris les rênes du groupe, après le départ de l'autoproclamé patron Roger Waters, un des types les plus mégalomaniaques de la terre (même s'il a beaucoup de talent), qui osa poursuivre les membres du groupe parce qu'ils avaient eu l'outrecuidance de continuer l'aventure "Pink Floyd" après son départ volontaire (hum hum).

Alors c'est vrai que Pink Floyd dans les années 80, ça ne sonne pas du tout comme à l'époque de l'Age d'Or : en souvenir du bon vieux temps, Gilmour écrit une chanson limite testamentaire, un morceau qui retrace métaphoriquement les grands moments du groupe, les réussites, les échecs, les séparations : un morceau qui boucle la boucle en quelque sorte, reprenant une phrase de"See Emily Play" leur tout premier tube de l'époque Syd Barrett ("Float on a river, forever and ever" devient ainsi "The endless river, forever and ever").

Le clip, à la symbolique très forte, avec tous ses ballons et ce gigantisme des objets, renforce le texte et le message de Gilmour, la perception des choses qui est la nôtre à une certaine époque, et qu'on ressent différemment avec le temps qui passe... Une vidéo marquante et vraiemnt très belle, limite une oeuvre d'art, réalisé par Storm Thorgerson. Il réalisa aussi quelques années auparavant un autre chouette clip en 1987 pour le groupe, "Learning To Fly".






5 commentaires:

Monsieur Poireau a dit…

Bon, c'est tout à fait subjectif, n'est ce pas ?
Pour ma part, je trouve qu'ils avaient quand même un sacré culot de se faire passer pour Pink Floyd alors que Waters est le compositeur-parolier-chanteur de plus de 80% des titres du groupe !!!
D'ailleurs, après son départ, j'ai adoré ce qu'il a fait (Amused to death est grandiose !) alors qu'à mes oreilles, Gilmour et consorts sortaient des trucs à peine assez sucré pour la FM !
:-)))

Fridirock a dit…

B'jour Monsieur Poireau !

Totalement subjectif, tout à fait ! Qui plus est, j'ai beaucoup de mal avec les morceaux chantés par Waters, parce que je n'aime pas du tout Sa voix ^^

Pour l'appellation du groupe, c'est évident que le nom d'une telle franchise était difficile à abandonner (cf. Queen)

Mais en l'occurrence, un mec qui quitte le navire sciemment parce qu'il se trouve trop bon pour jouer avec ses anciens camarades (et qui régnait en despote sur le groupe), puis qui demande des sous parce que les mecs qu'il a abandonnés ont eu l'outrecuidance de continuer sans lui, je trouve ça un peu fort de café !

Et il est clair que la production floydienne post-Waters est relativement pauvre comparée à la grande époque, on est bien d'accord ;-)

Monsieur Poireau a dit…

Oui, enfin, ils prétendaient continuer à jouer les chansons qu'il avait composé. Bon, on ne va pas se convaincre ! :-))

J'ai le même problème mais avec la voix de Gilmour (encore que sur "Saucerful" avec Wright pour le seconder, ça va !), je la trouve toujours fausse !
Subjectif, je l'ai dit !
:-))

[As-tu vu que Waters va faire une tournée mondiale avec The Wall ? :-)) ].

Fridirock a dit…

Ah non, j'étais pas au courant ! Ma foi, vu le matériau, y a de quoi faire quelque chose de marquant pour les yeux et les oreilles je pense !

L'écoute de The Wall m'a toujours mis mal à l'aise et la vision du film encore plus (en même temps le voir pour la première fois à 8-9 ans, c'était pas forcément la bonne solution non plus ^^)

Sinon, la voix de Gilmour, tu la trouves fausse aussi sur "Wish You Were Here" ? ;-)

Monsieur Poireau a dit…

La voix de Gilmour ?
En fait, ça concerne surtout sa manière de chanter depuis la séparation du groupe. Mais même musicalement, et encore plus sur ses albums solos, je le trouve trop mielleux !
:-))

Enregistrer un commentaire