vendredi 30 avril 2010

Peter Gabriel & Kate Bush - Don't Give Up (1986)


(c) lescharts.com


Magnifique duo tiré de l'exceptionnel album "So" de Peter Gabriel, sorti en 1986, "Don't Give Up" est un appel plein d'espoir, un message d'amour et de fraternité dont on aimerait à notre époque trouver un pendant : mais il faut se rendre à l'évidence, des chansons d'une telle puissance, d'une telle portée et paradoxalement d'une telle simplicité n'ont malheureusement plus droit de cité de nos jours. Tant pis, il est déjà appréciable d'avoir pu en profiter un jour...

Je tiens à préciser que Kate Bush est loin d'être ma chanteuse préférée ("Babooshka" fait parti des 3 chansons que j'exècre le plus au monde, avec "Tainted Love" de Soft Cell et "Etienne" de Guesch Patti). Mais malgré cela, je m'incline devant cette alchimie absolument remarquable dans la voix et dans les gestes avec Peter Gabriel. Au passage, le 1er clip est d'une beauté époustouflante malgré un aspect visuel totalement chiche : il ne se passe rien, mais c'est touchant, émouvant, bref en un mot, c'est beau ! Clip réalisé par le duo Godley & Creme, célèbre duo de comparses vidéastes des 80's (et également duo de chanteurs pop, j'y reviendrai sûrement).





Il y aura une seconde version, plus élaborée, mais moins marquante je trouve (bon c'est quand même pas un mauvais clip non plus...)





Chaz Jankel - Number One (1985)


(c) lescharts.com


Ah tiens, 1985, ça faisait bien une semaine que je n'avais pas évoqué cette année là ^^. Bref aujourd'hui, parlons d'un anglais, ancien clavier et guitariste du groupe Ian Dury And The Blockheads (une chanson très connue tout en bas de ce post). Il quitte le groupe au début des années 80 pour se lancer dans une aventure solo, pour un mélange assez énergique entre pop, jazz et parfois rythmes funkys (il a co-écrit Aï No Corrida avec Quincy Jones).

Je vous propose ici le seul morceau qui a vraiment marché en France, paraît il numéro un des clubs dans nos charmantes contrées (comme quoi, il avait choisi un titre valable). Dans les charts, il se défendit plutôt pas mal avec une 22ème place en septembre 1985.

Quant au clip, ben c'est une célébration des vainqueurs et de la compétition : comme dit Chaz, "I'd Give my all just to be number one"... Visuel plutôt charmant et désuet, quelques effets spéciaux de tout premier rang (la bouche grossie, mais pourquoi ?) et puis cette mise en valeur du solo de synthé (qui claque, il faut le reconnaître...)




Et donc, en cadeau, "Sex & Drugs & Rock & Roll" de 1977, par Ian Dury And The Blockheads




jeudi 29 avril 2010

Bernard Minet - La Chanson de Bioman (1988)


(c) lescharts.com


Pourquoi est sans doute la première question que vous vous posez en voyant cette pochette absolument délicieuse ? Question pertinente, je vous l'accorde... et malheureusement à part la pulsion, je ne saurai pouvoir vous faire une réponse véritablement motivée et structurée...

Alors parlons un peu histoire, car Bioman c'est tout de même la 1ère série Sentaï (escadron de combat en japonais, en gros une équipe, un bataillon qui forme un méga giga robot géant de la mort qui tue) à avoir eu du succès en France. Tout d'abord proposée dans l'émission Cabou Cadin de Canal +, puis ensuite via Dorothée et son fameux Club sur TF1. Pour l'occasion, une toute belle chanson est composée par le duo gagnant d'AB Porry/Salesses : un summum du générique de l'époque, interprétée de manière remarquable par ce bon vieux Bernard Minet.

Pour la rigolade, le petit clip, ou dirons nous plutôt petite chorégraphie chantée, illustrant la chanson... Galette qui atteignit tout de même la 9ème place au Top 50 en mai 1988. Avec un tel visuel, plus une Dorothée exceptionnellement brune, comment pouvait-il en être autrement...




En cadeau, le générique de Bioman 2 alias Maskman (encore du Bernard Minet)





Le merveilleux générique de l'époque Cabou Cadin, respectueuse de la musique originelle et interpretée par le très bon Michel Barouille





Et puis bien sûr, rions un peu avec la parodie des Inconnus








John Butler Trio - Good Excuse (2007)


(c) rateyourmusic.com


Hier, 3ème concert de JBT, et 3ème grosse claque, y a des choses dont on ne se lassera jamais. Musiciens au top, ambiance électrique, foule déchaînée, grand final, bref un moment de très grande qualité : si vous pouvez les voir un jour, n'hésitez pas, on ne regrette jamais ces sous, parole !

Aujourd'hui, un extrait de l'album de 2007 "Grand National", avec "Good Excuse", faite hier soir, et toujours aussi cool à écouter.




Pi un p'tit extrait en live, pace que c'est du bonheur !







mardi 27 avril 2010

Yves Simon - Amazoniaque (1983)


(c) lescharts.com


Même si les paroles quelque peu équivoques ne me parlaient pas spécialement à l'époque, j'adorais cette chanson quand j'étais gosse : aujourd'hui le fait de l'écouter me ramène invariablement à des images de ma prime jeunesse (ah les facéties de la mémoire...)

Yves Simon est un écrivain et chanteur qui exerce ses différents talents d'artiste depuis le début des années 70 : une vingtaine d'albums, une trentaine de romans et autres essais littéraires, bref un type prolifique et touche-à-tout...

"Amazoniaque" est une chanson typique du début des années 80, avec sa petite rythmique tranquille, cool et le petit coup de saxo qui arrive comme une fleur en plein milieu de la chanson. Le clip, qui fait la part belle à l'ombre et à la nuit (vous faites ce que vous voulez de l'intervention de la voix off au début dans la vidéo), correspond parfaitement à l'ambiance de la chanson à mon humble avis.

Tiré de l'album "USA/USSR" sorti en 1983.



Plus une captation télévisuelle de l'époque (je dirai une émission de FR3, mais me souviens pas du nom)


.




Emiliana Torrini - Sunnyroad (2005)


(c) rateyourmusic.com


Très jolie petite chanson issue de deuxième album "Fisherman's Woman" (international, pace qu'en Islande elle en a sorti beaucoup plus) de la charmante Emiliana Torrini... Si vous trouvez que son nom ne fait pas très couleur locale nordique, c'est normal son papa est italien.

N'empêche, bravo à Roland Orzabal, le leader des Tears For Fears, d'avoir découvert cette très jolie voix et d'avoir produit son tout premier album, arrivé en 1999 à nos petites oreilles et qui porte le nom "Love In The Time Of Science", dont on évoquera sûrement certains titres plus tard.

Ici donc, un très joli clip animé, réalisé par Ali Taylor. Tout doux, tout mignon, comme la chanson et l'artiste en somme.






Madonna - Frozen (1998)


(c) lescharts.com


Exceptées les années 80 et le lot absolument incroyable de bons morceaux entraînants, simples et funkys que Madonna a sorti pendant cette époque bénie des dieux, il n'y a qu'un seul autre album de sa discographie qui trouve grâce à mes oreilles : Ray Of Light sorti en 1998. Il faut dire que le virage à 180 degrés consistant à s'assagir, à se détacher quelque peu des attitudes provocs à 3 francs, et surtout un retour à un peu de musique était franchement de bon goût. Sa rencontre avec William Orbit et le fait d'avoir embauché Craig Armstrong pour les arrangements de l'album n'y sont pas étrangers.

Mine de rien, le fait d'avoir été maman et d'avoir joué Eva Perron au cinoche juste avant , ça l'a un peu détendue, et ça a dû jouer pour cette nouvelle atmosphère plus modérée, plus calme. Un clip au bleu assez crépusculaire signé Chris Cunningham... Bien sûr comme d'habitude, on notera l'extraordinaire opportunisme de cette nana, qui a toujours su surfer sur les recettes qui marchent, à tel point qu'on finit par croire que c'est elle qui donne le signal de départ de chaque nouveau style musical sur lequel elle se penche : sinon comment expliquer qu'elle soit désigné comme artiste féminine la plus populaire de tous les temps ?






lundi 26 avril 2010

Joan Jett & The Blackhearts - Bad Reputation (1981)


(c) lescharts.com


Juste rentré d'un excellent film popcorn de superhéros sans super pouvoirs, "Kick Ass", dans lequel est judicieusement placée ce doux morceau de celle qu'on appelle aux USA "The Godmother of Punk".

Excellent clip d'une excellente chanson, réalisé par David Mallet un des Parrains du clip vidéo également, et mettant en scène Joan dans son dur combat pour une signature avec une maison de disques : elle essuya 23 refus, il faut reconnaître que les grands pontes ont eu du pif sur ce coup là.

Une chanson qui donne envie de botter des derrières et de brailler comme un veau : du punk comme on l'aime !!!





Jack Johnson - You And Your Heart (2010)


(c) rateyourmusic.com


Cool, un nouvel album de Jack Johnson, le surfeur guitariste hawaïen, va bientôt sortir fin mai. "To The Sea" sera le nom de la prochaine galette. Connaissant l'amour du garçon pour les grandes étendues d'eau et pour sa planche de surf, ça coule de source.

Voici le premier extrait de ce nouvel album, qui ne change pas du tout de ses productions antérieures. Comme d'habitude, cool, tranquille, relaxant : et puis il arrive même à ne pas endormir son public en proposant 3 minutes de vidéos aquatiques, moi je dis Chapeau mon gars !






Europe - Cherokee (1986)


(c) rateyourmusic.com


Le Québec a eu "La légende Oochigeas" du beau Roch dans les années 90, la Suède avait imposé "Cherokee" dans les années 80. Sortez votre tepee, le calumet et préparez vous à dévorez les grands espaces vierges des plaines du Far West avec ce clip somptueux du groupe EUrope. Un clip signé Nick Morris, vidéaste attitré du groupe.

Que du bonheur entre cette ambiance soleil couchant et ce mix improbable entre territoires américains qui s'étendent à perte de vue et Joey Tempest et ses potos hard rockeurs scandinaves qui se déchaînent dans des canyons... Rendez moi les années 80 !!!!!






En cadeau, une bonne vieille prestation live qui fait du bien par où elle passe





dimanche 25 avril 2010

Niagara - Je Dois M'En Aller (1986)


(c) lescharts.Com


Oh tiens, ça faisait longtemps que j'avais pas parlé de mon duo rennais préféré. Alors, évoquons ce clip complètement déluré, kitsch, psychédélique, publicitaire (Knorr, Nivéa...): tout droit sorti de l'imaginaire de Daniel Chenevez, comme d'habitude, et mettant en valeur sa muse et compagne Muriel Moreno... Issu de leur 1er album "Encore Un Dernier Baiser", qui aurait pu s'appeler Usine A Tubes, tellement tout est bon dans cette galette...

Entraînant, chatoyant, marrant, un clip et une chanson définitivement marquants, qui à mon grand dam à l'époque, ne montèrent pas plus haut que la 13ème marche du Top 50...





Jeanne Mas - En Rouge Et Noir (1986)


(c) lescharts.com


Le 5 juillet 1986, Jeanne Mas récupère le trône qu'elle avait abandonné l'an passé avec "Johnny Johnny". Il faut dire que "En Rouge Et Noir", fruit de la collaboration extrêmement fructueuse de Musumarra et Jeanne Mas, a un potentiel tubesque increvable. Personnellement, si j'avais à faire un top 10 français des 80's, elle serait à coup sûr dedans.

Premier extrait de son nouvel album de l'époque, "Femmes d'Aujourd'hui", ce morceau atteignit presque le million de 45 Tours vendus... Quant au clip, je n'ai pas trouvé qui l'a réalisé, mais en attendant y avait une passion évidente pour le cinéma et les prismes. Et puis que dire de Jeanne, mélange détonnant entre une coupe de punkette et la chorégraphie "Fulguropoing" du refrain...
Du bonheur !





Un règne qui ne durera que deux semaines, avant d'être remplacé par un trio toulousain qui battra tous les records

To Be Continued...


samedi 24 avril 2010

Lenny Kravitz - Dancin' Til Dawn (2008)


(c) lescharts.com


Extrait du dernier album en date de l'ami Lenny "It Is Time For A Love Revolution" (le 8ème), "Dancin' Til Dawn" est une chanson que j'apprécie énormément : bon rythme de basse, bonne guitare bien funky, bonnes vocalises de Lenny, plus la petite touche de saxo qui va bien (j'entame une désintox' dans pas longtemps...). Bref du tout bon, du très cool.

Plusieurs versions, la version radio européenne, qui a le bon goût de conserver les cuivres





La version MTV réalisée par Jean-Baptiste Mondino, qui oublie le saxo (ça va pas bien la tête). Clip bien évidemment plus léché et plus sensuel (mais bon ça n'excuse en rien cet oubli lamentable)



Lenny Kravitz - Dancin' Til Dawn (Edited)



Enfin, vu qu'il m'a été donné le privilège de pouvoir apprécier cet excellent morceau en concert, voici une petite captation d'une dizaine de 10 minutes de toute beauté au Festival des Vieilles Charrues.





Thierry Hazard - Le Jerk (1990)


(c) lescharts.com


Evoquons avec nostalgie la carrière aussi rapide que faste de Thierry Hazard, aka Thierry Gesteau dans le civil. En 1990, il sort un album solo, son tout premier effort, "Pop Music", qui résume parfaitement son style : un univers coloré, animé, fait de bric et de broc... et le Jerk en est le parfait exemple.

Un potentiel de numéro 1 au Top 50, qui ne dépassa malheureusement jamais le deuxième rang. Un clip aux décors animés bien funs, un Président du Groland (Christophe Salengro) incarnant Roger de manière exceptionnelle, un Thierry Hazard avec son mullet presque digne d'un Chris Waddle (bien que moins touffu) : tout est parfait dans ce clip (avec un bon p'tit coup de saxo, ça f'sait longtemps ^^)






En cadeau, une pépite, le tout premier groupe de Thierry, qui s'appelait GPS, et qui en termes développés voulait dire "Garage Psychiatrique Suburbain". Un p'tit clip d'époque 1985 pas tiré des gaufrettes avec le morceau "Quand Revient l'Eté" (où l'on remarquera une certaine influence des Ramones au niveau rythmique...)





The Darkness - One Way Ticket (2005)


(c) lescharts.com


Déjà évoqués avec bonheur à plusieurs reprises dans ces colonnes, voici un nouveau clip du groupe "The Darkness", délirant groupe anglais, à l'univers vocal, musical et visuel complètement frappadingue. Un clip que l'on doit à un des vidéastes attitrés des Cure, Tim Pope.





En cadeau, la face B "Grief Hammer".

Huey Lewis And The News - The Power Of Love (1985)


(c) lescharts.com


Retour le 26 octobre 1985, peut être une des plus chouettes années à vivre pour un môme de l'époque : musique, cinoche, téloche, tout était grandiose ! Evoquons cette merveilleuse chanson illustrant le non moins merveilleux film de Robert Zemeckis "Retour Vers l'Enfer" : Marty McFly, Doc, Einstein, La Delorean, le 4x4 ("Ca c'est d'la bagnole !"), les Lybiens, la Promenade Des Deux Pins, les 88 miles à l'heure, le convecteur temporel, Biff, George, Lorraine, Pierre Cardin, le 5 novembre 1955 (date essentielle dans l'histoire de la science ^^)... et tant d'autres innombrables détails qui font de ce long métrage un des classiques des années 80, un film indémodable, inoubliable, indétrônable dans son genre (allez avec SOS Fantômes quand même).

Bref, qui dit grand film pop corn US des 80's dit grosse artillerie pour la BO : et là avec Huey Lewis And The News et leur force de l'amour, on peut dire qu'on a pas été trompés sur la marchandise : comme dirait Marty, "Ca c'est du rock". Un de leurs plus gros tubes, numéro 1 dans leurs States originelles, seulement 38ème en France en décembre 1985 (pourtant elle a autant de cachet que "Ghostbusters" cette chanson, comprends pas...).


Clip un poil conventionnel malgré une durée de six minutes : au moins on voit la Delorean et Christopher Lloyd, et les fameuses flammes, signe d'un déplacement temporel réussi.





Plus un p'tit montage vidéo pour un p'tit condensé de ce moment de bonheur



Je crois que vous n'êtes pas encore prêt pour ce genre de choses. Par contre, vos gosses vont adorer ça ! ^^

vendredi 23 avril 2010

John Miles - Music (1976)


(c) lescharts.com


Hymne de stade, tube extraordinaire, une construction quasi progressive, un condensé exceptionnel de pop, de rock, et de symphonique : bravo à John Miles d'avoir composé et écrit cette merveille en 1976, une chanson qui donne envie de taper des mains en l'écoutant...

Du grand art ! Le tout premier morceau tiré de son 1er effort solo, "Rebel".

3 versions, la studio sans clip, y a pas : mais qu'est ce que c'est bon ! La deuxième, une captation d'époque à Top Of The Pops. La troisième, une réorchestration contemporaine, qui montre la très grande notoriété de ce morceau.












Demis Roussos - Quand Je T'Aime (1987)


(c) lescharts.com


Notablement moqué pour ses quelques excès de surpoids et autres surpilosité, Demis Roussos n'en demeure pas moins un des très grands artistes grecs musicaux du XXème siècle. Une carrière entamée dans les années 60 avec Vangelis dans le groupe Aphrodite's child : Demis y joue de la basse et pousse la chansonnette, avec des titres qui caracoleront en tête des charts (sur lesquels nous reviendrons un de ces jours si vous z'êtes sages...)

En 1972, Vangelis et Demis partent chacun de leur côté pour tenter l'aventure solo. Vangelis trouvera rapidement chaussure à son pied avec nombre de grandioses BO de films (Les Chariots de Feu, L'Apocalypse des Animaux, 1492,...). Demis, lui, écumera les 70's avec bon nombre de gros succès, notamment en anglais. Mais c'est en 1987, après une petite traversée du désert commerciale que Dider Barbelivien lui compose sans doute son plus grand tube dans la langue de Pagnol. Quand Je T'Aime, magnifique déclaration d'amour à la gente féminine, et qui délaisse le côté un tantinet macho de la chanson sentimentale masculine, qui en général attribue le côté sensible aux femmes...

Un morceau qui envoie du lourd, belles paroles et clip un poil vaporeux, qui fait voyager... Et qui atteindra une très belle 3ème place au Top 50 en avril 1988.





En cadeau, la face B s'impose avec "Les Oiseaux de Ma Jeunesse".



jeudi 22 avril 2010

Crash Test Dummies - Mmm Mmm Mmm Mmm (1994)


(c) lescharts.com


Evoquons cette très chouette année 1994, avec ce groupe provenant de Winnipeg au Canada. Un quintette qui existe depuis 1989, et qui peut se targuer d'avoir sorti un méga tube en 1994, sans doute un des plus gros des années 90.


Mmm Mmm Mmm Mmm est issu de leur album "God Shuffled His Feet" sorti en 1993. Ils trustèrent les premières places de tous les tops internationaux avec ce morceau. Une chanson qui évoque aussi de bons souvenirs de rigolade à ceux qui ont pu voir ce chef d'oeuvre de légèreté qu'est Dumb and Dumber, avec Jim Carrey et Jeff Daniels...



Crash Test Dummies - Mmmmm Mmmmm



mercredi 21 avril 2010

Dana Dawson - Romantic World (1990)


(c) lescharts.Com


Un bon vieux Dana Dawson, y a rien de tel ! Le début des années 90, une petite américaine qui débarque à Paris dans l'écurie Romano Musumarra pour essayer de relancer une carrière un peu délicate aux States... et c'est le jackpot d'entrée de jeu avec ce petit titre terriblement dans l'air du temps de l'époque, avec son bon vieux rythme et sa petite guitare hispanique qui donne du rêve...

J'ai pas honte de le dire, j'aimais beaucoup à l'époque... et je réécoute toujours ce morceau avec plaisir. 4ème au Top 50 en mars 1991 tout de même. Quant au clip, on est un peu dans la mouvance Paula Abdul, ça danse et ça chante... Que demander de plus ?








mardi 20 avril 2010

Bibie - Tout Doucement (1985)


(c) lescharts.com


Et dire que s'il n'y avait pas eu l'élan de solidarité artistique pour l'Ethiopie, Bibie aurait été 1ère du Top 50 pendant plus de 10 semaines. Et oui, la jeune ghanéenne s'était cassée les dents sur Michael et ses copains, puis Renaud et ses potos... Meilleur classement donc, 2ème.

Une chanson aux paroles vraiment très poignantes, avec une musique typée 80's (le p'tit solo de guitare est à apprécier nonobstant...). Ce morceau a 25 ans mais est toujours aussi bon à écouter (ça me fait penser à du Jakie Quartz ou du Viktor Lazlo tout ça... tiens Viktor Lazlo, va falloir que j'en cause un de ces 4)

Deux prestations pour fêter ça, une en clip, l'autre en direct. Et le cadeau bonux, c'est "Semplicemente Cosi" l'adaptation italienne par Dalida Herself !











lundi 19 avril 2010

Kaki King - Air And Kilometers (2008)


(c) rateyourmusic.com


Un bien joli clip animé, réalisé par une jeune animatrice australienne, Ingrid K. Brooker. Illustrant un petit morceau de la très talentueuse guitariste américaine Kaki King, originaire d'Atlanta.

Un morceau de son 4ème album, "Dreaming of Revenge" en 2008. Son dernier opus est sorti tout récemment et s'appelle "Junior"





En cadeau, "Life Being What It Is", mon morceau préféré de cet album.




Merci Bebert pour l'idée !


Les VRP - Léo (1992)


(c) rateyourmusic.com


Une des chansons les plus tristes de ce magnifique groupe de rock qu'étaient les VRP, formé en 1988 par les membres des Nonnes Troppo, et auto sabordés un soir de 1993 après un ultime concert à Montpellier. 3 albums sont sortis des esprits particulièrement frappadingues de ces artistes déjantés, qui bien avant nombre de chanteurs qualifiés de novateurs aujourd'hui, utilisaient des instruments très particuliers comme la contre bassine, le ukulélé, le banjo ou le toy piano...

Ici, un extrait de leur ultime album "Vacances Prolongées" sorti en 1992, avec ce morceau "Léo", qui possède un clip animé relativement particulier (attention y a des scènes un peu osées...). Une animation sommaire certes, mais qui se marie à merveille avec les paroles.





Michel Sardou - Io Domenico (1984)


(c) lescharts.Com


1984, un superbe album de Michel, appelé par défaut Io Domenico, voit le jour. Je vous propose la chanson éponyme, première chanson de la galette, qui enclenche tout de suite les hostilités : d'entrée de jeu du costaud, du sérieux avec l'évocation de la vie de cet homme qui vient de l'ancienne République de Raguse, bringuebalée entre Venise, l'empire Ottoman et la France jusqu'au XIXème. Aujourd'hui, elle est plus connue sous le nom de Dubrovnik, en Croatie. Une République qui fut la première à abolir l'esclavage et qui a pour devise "la liberté ne se vend pas pour tout l'or du monde".

Michel est assez impressionnant dans cette captation, un tantintet play back je vous l'accorde. Mais nonobstant cet état de fait, le petit balancement au moment de l'arrivée du rythme post-intro et ce charisme avec les mains dans les poches : z'en connaissez beaucoup vous des types qui envoient du lourd comme ça sans faire de gestes ?





En cadeau, encore du costaud avec la face B "La Débandade", compromis excellent entre riff de guitare et synthé (d'ailleurs Michel aime les envolées de guitare, regardez ses gestes lorsque les gratteux envoient la sauce...). Une chanson aux métaphores filées ambitieuses et à la rythmique synthétique de première ordre : une face B du tonnerre de Dieu !





Ah là là, ce micro tendu vers les choristes et les guitaristes, si c'est pas un performer ce Michel !



Phats & Small - Turn Around (1999)


(c) lescharts.com


Ah le bon vieux son des 90's, avec ce morceau endiablé et entraînant d'un duo en provenance de Brighton, Jason Hayward aka Phats, et Richard Small aka Small. A très large consonance dance et house, ils bénéficièrent de l'apport non négligeable de "Big" Ben Ofoedu aux vocalises, et ce petit gimmick qui tient en 3-4 phrases, mais si reconnaissable.

Tiré de leur tout premier album "Now Phats I Small Music" de 1999, il s'agit à ce jour de leur plus gros tube. Le duo est par ailleurs toujours en exercice.

Un clip simple et funky, qui casse pas trois pattes à un jar, mais qui fait toujours plaisir à revoir (Nostalgiiiiiie !)




dimanche 18 avril 2010

Outkast - Hey Ya ! (2003)


(c) lescharts.com


Très chouette morceau rythmé, énergique, fun et bigarré (un peu vulgaire dans les paroles, bon d'accord, mais un p'tit peu de temps en temps, c'est pas la fin du monde...), "Hey Ya" est un morceau du groupe US de Hip Hop Outkast, sorti en 2003 et tiré de leur double album "Speakerboxxx/The Love Below"

Un titre et un clip super entraînants, qui donnent envie de faire clap clap. Le clip est réalisé par Bryan Barber, qui a dirigé de nombreuses fois le duo, et qui est une grosse pointure dans le monde du clip du R'N'B/Hip-Hop actuel. Ici, on a affaire à un court-métrage, mettant en scène le chanteur André 3000, qui réussit l'exploit d'être chanteur, bassiste, guitariste, batteur, choristes et synthé. Le tout est un clin d'oeil appuyé à la Beatles Mania, notamment au déroulé de leurs performances lors du Ed Sullivan Show (ça braillait fort !)

Et puis, faut reconnaître qu'autant de vert dans un clip, c'est super rare. Ce clip remportera 4 MTV Music Awards, dont celle de l'année en 2004.





Et en cadeau, la très jolie reprise d'Obadiah Parker, et plus spécifiquement de Mat Weddle, qui avait fait un gros tabac en 2006 sur le Net (et ouais, j'ai pas dit Buzz ^^)





Stéphanie - Ouragan (1986)


(c) lescharts.com


Le 26 avril 1986, les toulousains de Gold cèdent leur place à la Princesse Stéphanie Marie Elisabeth Grimaldi, alias la Princesse Stéphanie de Monaco. Elle restera 10 semaines consécutives en tête du top 50 avec ce morceau "Ouragan", nouveau record à battre de lère Marc Toesca.

Originellement composé par Romano Musumarra pour Jeanne Mas qui refusa le titre, c'est donc finalement la jeune Princesse de 21 ans qui hérite (à défaut du trône) de ce morceau pour se lancer dans la chanson. Il faut dire qu'à l'époque, Stéphanie essaye par tous les moyens de s'occuper : lancement d'un parfum, ouverture de cafés, de magasins de jeans, ligne de maillots de bain... Stéphanie de Monaco n'est pas ce qu'on appelle une Princesse conformiste qui vit selon le protocole... Mais malgré cela, son papa Son Altesse Sérénissime Rainier de Monaco, reconnut la volonté de sa fille, et il fit fi de ses premières inquiétudes en lui témoignant toute sa confiance.

Car finalement, c'était une manière de mettre en avant le Rocher, et vu la popularité de la jeune femme en Europe à ce moment là (le titre fût un carton en Allemagne et en Suisse également), il n'aurait pas forcément été de bon ton pour le Prince Rainier de rester camper sur ses positions originelles.

Je vous propose le doublé coupe championnat : la version française et la version anglaise "Irresistible".









Ce n'est qu'en juillet que la Princesse cèdera son trône, à une ancienne détentrice du sceptre d'ailleurs...

To Be Continued...


samedi 17 avril 2010

Katie Melua - The Flood (2010)


(c) rateyourmusic.com


La très jolie Katie Melua (son vrai prénom c'est Ketevan, c'est géorgien et c'est plutôt chou comme prénom d'ailleurs) revient avec son 4ème album, disponible dans les bacs en mai et qui s'intitule "The House". Voici le 1er extrait "The Flood" avec un clip à l'imagerie assez particulière... Réalisé par Kevin Godley, grand nom du clip des vingt dernières années (U2, Blur, Sting, Clapton...)

Le titre en lui même est assez étonnant connaissant la production antérieure de la jeune femme, qui lorgnait jusqu'alors plutôt du côté de la ballade acoustique-jazzy... là on commence à s'approcher de la pop. En même temps, c'est Wiliiam Orbit qui produit cet album, et comme le garçon a du Madonna (bonne période, "Ray Of Light"), All Saints ou Blur sur la carte de visite du producteur, on peut comprendre cette petite pointe de changement...

Pour l'instant, je reste un peu circonspect par rapport à ce virage... J'ai rien contre, mais je sais pas si elle va pas perdre un peu cette candeur si particulière dans ces morceaux, qui faisait tout son charme... L'avenir et l'album nous en diront plus...





Bobby Womack - Across 110th Street (1972)


(c) rateyourmusic.com


Hmmmm, quelle belle chanson ! Découverte par l'entremise de ce somptueux film qu'est Jackie Brown du sieur Tarantino, sorti en 1997. Chanson originellement écrite par Bobby Womack pour illustrer le film "Across 110th Street" de 1972, film policier se passant dans les bas fonds de Harlem avec Anthony Quinn et Yaphet Kotto.

3 vidéos pour le coup, et que des génériques de film : la 1ère, c'est celui de "Across 110th Street" (normalement c'est pas la chanson de Womack qui l'illustre, mais ça se marie bien je trouve). Les 2 suivantes, c'est le générique de début et la scène finale de Jackie Brown (somptueux... oups je l'ai déjà dit, mais c'est pas grave ^^)













Elmer Food Beat - Daniela (1990)


(c) lescharts.com


La chanson grivoise française à l'honneur aujourd'hui, avec ce petit groupe nantais qui officia de 1986 à 1993, avec un pic très marqué en 1990, avec l'album à succès "30 Cm". Au menu, des tubes très imagés comme "Daniela", "Le Plastique C'est Fantastique", "La Caissière de Chez Leclerc", "Est-Ce Que Tu La Sens", "Coucouroucoucou Roploplo"... et tant d'autres qui ont marqué les cours de récré par leurs refrains entonnés par nombre de gosses de l'époque... On savait rire en ce temps là, ma bonne dame ^^

Ce morceau se classa 18ème au Top 50 en 1990, une très belle perf' (z'avaient même eu la Victoire de La Musique du Groupe de l'Année en 1991, c'est dire s'ils faisaient l'unanimité.

Le clip de Daniela (la pauvre...) est réalisé par un futur nom très connu du cinoche français, Jan Kounen.





vendredi 16 avril 2010

Gerry Rafferty - Baker Street (1978)


(c) lescharts.com


Somptueuse chanson de l'ex Stealers Wheel, "Baker Street" est le plus gros tube de Gerry Rafferty. Il ne décrocha pas les étoiles, mais fut partout numéro 2 aux quatre coins du monde (aux USA et en France, seulement devancé par Boney M et leurs "Rivers Of Babylon").

Une magnifique chanson, et en prime un solo de saxo de toute beauté : avec le p'tit clip d'ambiance qui va bien, que demander de plus ?





Allez rajoutons la face B, "Big Change In The Weather" (pas mal du tout).

Et au passage, bon anniversaire à Gerry !



jeudi 15 avril 2010

The Presidents of the United States of America - Volcano (1997)


(c) lescharts.com


Restons dans le rock sautillant et déluré américain, avec nos amis les Présidents des USA, et ce titre qui surfe sur l'actualité, avec l'éruption du glacier islandais Eyjafjallajokull et son joli petit nuage de cendres qui paralyse un tantinet l'espace aérien européen aujourd'hui (et ça va ptet durer un chouia cette histoire).

"Volcano" est un excellent titre dans la plus pure tradition bondissante des Prés', tiré de leur deuxième opus, sobrement intitulé II. On appréciera le clip à la réalisation pharaonesque de Mark Kohr et aux effets spéciaux digne des plus grands Cameron : où comment faire une vidéo musicale avec deux arrière plans de volcans en éruption et trois ficelles. C'est parfait !






Big Soul - Le Brio (1996)


(c) lescharts.com


Des Californiens qui ont connu plus de succès en France que dans leur terre natale, ça existe. La preuve avec Big Soul, groupe malheureusement aujourd'hui disparu, mais qui mélangeait avec bonheur rock sautillant et funk.

Le meilleur exemple, c'est ce morceau avec son accroche en français si particulière, et sa rythmique qui ferait se trémousser un mort. Issu de leur 1er opus (qui est d'ailleurs le meilleur), "Le Brio" fut un énorme tube en France, se classant 13ème au top 50, à une époque marquée par l'hégémonie dance-rap-R'N'B.





Branchez la guitare
Entonnez le tambour
Moi j'accorde ma basse
1, 2, 3, 4 !

Foo Fighters - Low (2003)

(c) lescharts.com


Clip bien timbré des Foo Fighters, représenté uniquement ici par leur leader Dave Grohl, "Low" a tellement mis mal à l'aise certaines personnes qu'il a été censuré à l'époque sur MTV. Faut reconnaître que l'ami Dave et l'ami Jack Black étaient allés assez loin dans le délire...

Un clip que l'on doit à Jesse Peretz, qui avait déjà fait l'étalage de sa douce folie sur le clip de "Learning To Fly". "Low" est le troisième single de l'album "One By One" sorti en 2004.





mercredi 14 avril 2010

Shivaree - Goodnight Moon (2000)


(c) lescharts.com


Je ne pense pas que ce soit faire honte à ce petit trio américain, que de dire qu'ils ont trouvé en ce titre leur seul gros tube. J'avoue sans vergogne que le restant de leur discographie, même si rien n'est déplaisant, ne m'a jamais tapé dans l'oreille.

Il en est autrement pour cette bien jolie chanson toute douce, toute gentille, aux allures de berceuse (vu le titre en même temps...). Portée par la très jolie voix de la ravissante Ambrosia Parsley, "Goodnight Moon" est tirée de leur 1er opus sorti en 1999, au titre relativement succinct "I Oughtta Give You A Shot In The Head For Making Me Live Like In This Dump"...





Ce morceau fait également parti des nombreux très bons choix de Quentin Tarantino pour l'illustration de ses films, ici en l'occurrence la scène finale de Kill Bill 2.





mardi 13 avril 2010

Francis Cabrel - Encore et Encore (1985)


(c) lescharts.com

J'adore ce clip de Francis, mais alors je saurai pas vraiment comment l'expliquer : mais à mon avis, la somme de tous les petits détails comme l'aspect maison témoin digne d'un Art Déco des années 80, le jeu ombre et lumière avec les stores y est pour beaucoup. Et surtout, surtout, le clac du téléphone à 0'36, ça ça me fait tripper (oui il m'en faut peu, vraiment très peu ^^)

Issu de son 6ème effort "Photos de Voyages", l'ami Francis signe là sa chanson qui m'inspire le plus, entre la mélancolie du texte et l'énergie de la musique : du très grand Francis.




Pink Floyd - Time (1973)


(c) lescharts.com


Pas de clip à l'époque pour cette splendeur de 1973, mais par contre la petite captation live de la tournée Pulse de 1994 est suffisamment intéressante et originale pour être signalée.

Ce morceau et ce si beau solo de guitare proviennent de l'album légendaire "Dark Side Of The Moon", 3ème disque le plus vendu de l'Histoire et ses presque 600 semaines consécutives passés dans le Billboard 200 US (ça fait quand même 11 ans avec le même album...)





Le temps passe vite, c'est clair...

lundi 12 avril 2010

Supergrass - Pumping On Your Stereo (1999)


(c) lescharts.com


Pour le 300ème post, j'aurai préféré annoncé autre chose qu'une séparation... Enfin bon, c'est comme ça. Supergrass, un de mes groupes préférés a splitté (comme on dit dans le jargon) alors qu'ils étaient en train d'enregistrer leur 7ème album (pourra t'on l'écouter un jour, je ne le sais ni...).

Bref, moi qui conservais le secret espoir de les voir un jour en concert, c'est fichu. M'enfin tout cela n'est pas bien grave, et compte rond oblige, consacrons ce post à cette petite merveille de 1999 issue de l'imagination débridée de Garth Jennings (dont j'ai déjà évoqué le travail pour "Low C" du même groupe) et Nick Goldsmith sous le pseudo de Hammer & Tongs. Un clip fameux, plein de chouettes animations, d'idées loufoques, bref tout ce que j'aime...



Supergrass - Pumping On Your Stereo


So long and thank you for the music les gars ! Et vivement vos prochaines aventures en solo ou dans d'autres groupes !

Jo Hye Ryun - Nuit de Folie (2010)


(c) suchablog.com


Ben alors là... Sans voix ! Qu'une telle chose soit possible relève du miracle et/ou de la folie...

Une pépite coréenne, dont on appréciera l'approximation presque touchante des paroles d'origine de nos biens aimés "Début de Soirée".

Une bonne barre de rire en puissance comme je les aime.







Jacques Higelin - Champagne (1979)


(c) rateyourmusic.com


Fabuleuse chanson à mi-chemin entre la loufoquerie et le cocasse d'un côté, le morbide et une frénésie sans borne pour tout le bestiaire vampirique et horrifique, "Champagne" est sans doute un des titres qui a permis à Jacques Higelin de conquérir ses lettres de noblesse en tant qu'artiste complètement timbré (et c'est pour ça que je l'aime bien d'ailleurs).

La vidéo n'est pas de grande qualité, n'étale pas faste et mirifiques effets spéciaux, mais qu'importe : un piano, un chandelier, de la fumée et un Jacques Higelin en grande forme se chargent d'illustrer en 4 minutes toute la grandiloquence des paroles et la "douce" folie qui émane de ce titre, qui demeure une des chansons les plus barrées du patrimoine français.

Une chanson issue de l'album de 1979 "Champagne Pour Tout Le Monde"





Plus une version chez Nagui qui vaut le coup d'être vue (un peu plus rythmée)





Et en cadeau bonux, la face B qui tape fort "Trois Tonnes de TNT".

Wolfmother - Far Away (2010)


(c) lescharts.com


Un peu moins rock, un peu plus pop, mais néanmoins toujours aussi agréable à écouter. Andrew Stockdale et ses compagnons australiens de Wolfmother pondent encore un clip riche en symboles et images de nature pour "Far Away", le 4ème single de Cosmic Egg, leur deuxième effort.

Un clip qui casse pas trois pattes à un canard, mais pas vilain à regarder pour autant. Et puis un peu de conformisme de temps en temps, ça fait pas de mal ^^





Rodrigo y Gabriela - Hanuman (2009)


(c) lescharts.com


Hier soir à l'Olympia, j'ai vu Rodrigo y Gabriela, et c'était tellement bien qu'en me réveillant ce matin, j'ai cru que j'avais rêvé...

Deux musiciens qui aiment tellement ce qu'ils font qu'on dirait deux gosses sur scène. Je conseille à tout le monde d'aller voir cette merveille, c'est du bonheur en barre. Je pense très sincèrement qu'il est impossible de ne pas aimer ça...

Aujourd'hui pour fêter ça,"Hanuman", le 1er extrait de leur sublime dernier album 11:11. Trois versions un peu différentes pour l'apprécier trois fois plus.











dimanche 11 avril 2010

Gold - Capitaine Abandonné (1985)


(c) lescharts.com


O période glorieuse et fabuleuse, où un grand tube en chassait un autre en tête du top 50. Le 29 mars 1986, les Toulousains de Gold remplacent l'hégémonie de l'Aziza, avec leur Capitaine Abandonné, qui connaîtra les fastes du premier rang durant 4 semaines.

Digne successeur de "Plus Près des Etoiles",ce titre évoque toujours des envies de grand large avec ses bruits de mouettes et de chalutiers. Et puis quel clip, entre cette taverne miteuse, la présence affolante d'un Emile tiré à 4 épingles, et ces 30 secondes d'instru finales sorties dont ne sait où. Si c'est pas du remplissage à Papa ça...

Bref du bonheur en barre !





Le Capitaine abandonnera sa première place et son trône, pour y laisser monter fin avril 1986, noblesse et galanterie oblige, une Princesse.

To Be Continued...

samedi 10 avril 2010

Depeche Mode - Wrong (2009)


(c) lescharts.com

Très bon morceau du dernier "Sounds Of The Universe" avec ce bon rugissement de l'ami Dave Gahan. Avec de plus un clip plutôt bien foutu et relativement oppressant signé de la patte de Patrick Daughters, dont j'avais déjà évoqué l'aspect assez inquiétant pour le clip des Grizzly Bear.
Pas loin d'être mon clip préféré de l'année 2009 d'ailleurs.



Depeche Mode - Wrong



WRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRROOOONG !

vendredi 9 avril 2010

Richard Gotainer - Le Mambo Du Décalco (1982)


(c) lescharts.com


Ce soir, pas beaucoup de visibilité donc une évocation rapide d'un très grand artiste, publicitaire et chanteur novateur des années 80. Un style imagé, métaphorique, loufoque, telle est la marque de fabrique de Richard Gotainer.

Un style que l'on retrouve avec plaisir et bonheur dans le clip du "Mambo du Décalco", très bigarré et que l'on doit à Jean-Pierre Berckmans, qui s'est déjà occupé de Robert Palmer et de son magnifique "Johnny and Mary".






En cadeau, la face B "La Ballade de l'Obsédé". Et promis, je m'attarderais un peu plus longuement une prochaine fois sur les pérégrinations fantastiques de l'ami Richard.